Kult der Erotik - Culte de l’érotisme.

De la plus grande rareté.

€2,500.00

Tübingen, Konkursbuchverlag Claudia Gehrke, 1996.

In-8 de 80 pp. Couverture éditeur à la Bradel.

L’ouvrage est cosigné par Petra Raguz et Tomi Ungerer au dos et sur le premier plat.

« Le maître : L’érotisme est un culte. Il n’y a pas de culte sans mise en scène.
Der Meister : Die Erotik ist ein Kult. Einen Kult ohne Inszenierung gibt es nicht. »

Les textes sont de Petra Raguz, les photographies sont de Tomi Ungerer.
57 photographies en noir dans le texte et parfois à pleine page. L’ouvrage entièrement bilingue se présente sous la forme d’un dialogue entre un maître et son esclave sexuelle. Les photographies très explicites et libres montrent les ébats SM, positions et autres actes sexuels entre les deux protagonistes.

L’ouvrage présente en page 6 un fac-similé d’un message manuscrit de Tomi Ungerer : « I Tomi Ungerer allow Petra Raguz to dig up my past. »

On peut lire dans la préface : « Il y a longtemps que j’ai rencontré Tomi Ungerer. Au début, je n’ai strictement rien compris. Mais au fil des années, ce premier livre en commun avec lui a été créée D’autres vont suivre. » D’autres collaborations n’ont pas vu le jour.

Petra Raguz est née à Karlsruhe en 1959. Elle commence ses études à Kehl, puis entre à la Faculté de Droit de l’Université de Strasbourg en 1984, où elle a obtenu en 1988 une maîtrise de droit général. Elle devient chargée de mission auprès du Staatsministerium du Lande Bade-Wurtemberg en Allemagne avec pour mission la création de la Culture Bank – Fondation Tomi Ungerer Stiftung à Strasbourg. La fondation existe de décembre 1990 à la fin de l’année 1992, et c’est durant cette période qu’elle rencontre Tomi Ungerer. Elle poursuivra sa carrière comme critique d’art, puis comme autrice de textes érotiques dans différentes revues.

Seule une poignée d’exemplaires sur un tirage total inconnu ont survécu à la destruction. Nous sommes en présence d’un livre extrêmement rare qui aurait été mis au pilon à la demande expresse de Tomi Ungerer. Petra Raguz aurait pris l’initiative de l’édition sans son accord.

L’ouvrage a été réédité 4 ans après l’édition originale, en prenant soin de ne pas citer la « collaboration » avec Tomi Ungerer.

De la plus grande rareté.

Nota : nous avons volontairement choisi les pages montrant les scènes les plus édulcorées et pouvant le moins choquer. 
La dernière photo de notre diaporama montrent Petra Raguz et Tomi Ungerer à l'époque du fonctionnement de la Culture Bank à Strasbourg. Source : magazine Objectif Alsace, N° 68, avril 1991.

Data sheet

Title
Author
Editor
Location
Date
1996