La rive gauche du Rhin, limite de la république française.

ou Recueil de plusieurs dissertations, jugées dignes des prix proposés par un négociant de la rive gauche du Rhin. 

Paris, Chez Desenne, Louvet et Devauan, IV de la république (1795-1796).


In-8 de XII+59 pp.+ VIII+ 85 pp. (chiffrés 62-147 )+ VI+ 67 pp.(chiffrés 150-217). Trois parties.
Demi-vélin, dos lisse titré à l'encre noire. Reliure du XXe siècle.


Edition originale rare, illustrée de deux frontispices à pleine page gravés par Benizy.


Premières lignes de l'avant-propos :


" Un négociant de la rive gauche du Rhin, déposa, il y a trois mois, chez le citoyen Louvet, alors député à la convention nationale, la somme de six mille francs, destinée comme prime pour les citoyens qui fourniroient dans deux décades les meilleures discussions sur la question suivante : Est-il de l'intérêt de la République Française, de reculer les limites jusqu'aux bords du Rhin ?"


Explication des frontispices :


I. La République française et l'Empire d'Allemagne sous la figure de deux femmes, paraissent se concerter sur les intérêts que doit avoir la France à reculer ses limites jusqu'à la rive gauche du Rhin. Deux génies, symboles de la paix, leur indiquent ces limites en leur montrant la carte du cours de ce fleuve ; dans le haut est la Renomée, qui doit publier à tout l'univers la valeur et la loyauté française.

II. La deuxième estampe représente les avantages que doit avoir la République française dans son commerce, en reculant ses limites jusqu'au bord du Rhin. Deux marchands, dont l'un français, sont occupés à faire déployer différentes marchandises, fruit de l'industrie et du travail ; pour servir à l'échange des matières premières, comme cuivre, calamine, antimoines, etc.etc. Dans le fond on apperçoit quelques vaisseaux, et dans le haut un Mercure, dieu du commerce, qui semble ramener l'abondance que nous présage un gouvernement aussi juste que sage.

Bel exemplaire, rare.

Data sheet

Title
Author
Editor
Location
Paris
Date
1795