• New

Commentaires tres excellens de l'hystoire des plantes, Composez premierement en latin par Leonarth Fousch

Price on demand

Commentaires tres excellens de l'hystoire des plantes, Composez premierement en latin par Leonarth Fousch, medecin tres renommé : Et depuis, nouvellement traduictz en langue Françoise, par un homme scavant & bien en la matiere.

Paris, Jacques Gazeau, 1549.

In-folio (310 x 194) de 287 ff. sur 288, le 12e blanc).

Plein veau, dos à nerfs orné de caissons et de fleurons dorés, double filet doré en encadrement sur les plats, tranches mouchetées. Reliure du XVIIe siècle. Coins frottés, un travail de vers en partie inférieure du dos avec manque de cuir.

Première feuillet blanc en parte défait, restaurations en marge inférieure du titre, quelques feuillets restaurés sans manque.

Édition originale française donnée par Eloi de Maignan, du « De Historia Stirpium » du médecin et botaniste allemand Leonhardt Fuchs (1501-1566). Elle succède à la traduction de Guillaume Gueroult et à celle, partielle, d'Hervé Fayard, publiées l'année précédente.

Ce livre, dont l'originale en latin parut à Bâle en 1542, peut être regardé comme la première monographie de botanique médicale que l'on peut qualifier de « scientifique ». Se basant sur trois sources principales que sont Dioscoride, Galien et Pline, Fuchs y propose plus de 400 descriptions de plantes (nom, forme, lieu, temps, tempérament et vertus) provenant essentiellement de son pays.

L'édition est illustrée de plus de 500 plantes gravées sur bois, représentées avec un très grand réalisme pour l'époque. Il s'agit des bois utilisés par l'éditeur bâlois Michael Isingrin pour l'édition in-8 de 1545, qui sont des copies réduites et inversées des grands bois de l'édition originale, gravés par Albrecht Meyer, Heinrich Füllmaurer et Veit Rudolf Speckle.

L'exemplaire est entièrement réglé, les gravures finement coloriées à l'époque. Il comporte également plusieurs annotations et manchettes anciennes, ainsi qu'une table manuscrite du XVIIe siècle sur 14 pages in-fine.

Il manque le feuillet o6 contenant les chapitres 272 et 273. Ce feuillet manquait au moment de la reliure, comme l'indique une note du XVIIe siècle au verso du feuillet o5 : « manque Succisa ch. 272. manque La scabieuse ch. 273 ».

Provenance : ex-libris héraldique gravé du XVIIIe siècle et devise manuscrite Semper Juncti sur le premier contreplat. - Marquis de Migien, avec sa signature datée de 1751 sur le second contre plat. Il s'agissait d'un bibliophile et collectionneur bourguignon résidant au château de Savigny-lès-Baune.

Cet ouvrage de Fuchs est mythique. Il s'agit d'un des plus beaux livres de botanique de la Renaissance.

Splendide exemplaire entièrement réglé en rouge et colorié à l'époque.

Data sheet

Title
Author
Editor
Location
Paris
Date