Description des gîtes de minerai, forges, salines, verreries, tréfileries, fabriques de fer-blanc, porcelaine, faïence, etc.

Dietrich (de) Philippe Frédéric (Le Baron)

Description des gîtes de minerai, forges, salines, verreries, tréfileries, fabriques de fer-blanc, porcelaine, faïence, etc. de la Haute et Basse Alsace.

Paris, de l'imprimerie de Monsieur 1789.

In-4 de (4) ff.+ 417 pp.+ (1) f.

Plein veau raciné, dos à nerfs orné de caissons et de fleurons dorés, pièce de titre de maroquin bordeaux, pièce de tomaison de maroquin vert (masquée), double filet d'encadrement à froid sur les plats, tranches marbrées.
Reliure de l'époque.
Légers frottements en coiffes et aux coins.

Édition originale de la partie traitant de l'Alsace comportant deux planches dépliantes et 4 tableaux dépliants.

I. Plan et coupe du percement de Pféningthurn levés par Mrs. Duhamel et Mallet, Ingénieurs des Mines.

II. Plan et coupe de la mine de Surlatte levés par Mrs. Duhamel et Mallet, Ingénieurs des Mines.

Tableaux :
I. Etat des produits des mines de Sainte-Marie-aux-Mines pendant l'année mil sept-cent quatre-vingt-quatre, et les neufs premiers mois de mil sept-cent quatre-vint-cinq consommées pour les réduire.
II. Tableau général des usines et bouches à feu de l'Alsace, Comprenant les Fonderies, Forges, Martinets, Platineries, Tréfileries, Verreries, Faïenceries, Manufacture d'Asphalte et Vitrolières de cette Province.
III. Etat général des mines de la Haute-Alsace.
IV. Etat général des mines de la Basse-Alsace. Notre exemplaire est le volume complet concernant l'Alsace, correspondant au tome second (troisième et quatrième partie) des bouches à feu de la France.

Exemplaire ayant appartenu à Fernand Heitz avec son grand ex-libris réalisé par Hansi.

Cet ouvrage est le plus important du XVIIIe siècle concernant la minéralogie alsacienne.

Bel exemplaire, conservé dans sa première reliure.

Dietrich Philippe-Frédéric, métallurgiste et homme politique, devint maire de Strasbourg en 1790. Malgré ses efforts pour apaiser les conditions politiques et son influence auprès des concitoyens, son rôle au moment de l'écriture de la Constitution civile fut très contesté. Ce qui lui valu une citation à la barre. Reproché d'émigration il fut condamné à la guillotine le 29 décembre 1793. Il est également connu pour avoir incité à chanter La Marseillaise auprès de la garde nationale.

Fiche technique

Titre
Description des gîtes de minerai, forges, salines, verreries, tréfileries, fabriques de fer-blanc, porcelaine, faïence, etc. de la Haute et Basse Alsace.
Auteur
Dietrich (de) Philippe Frédéric (Le Baron)
Editeur
de l'imprimerie de Monsieur
Lieu
Paris
Date
1789