[Manuscrit] Plantes potagères.

Non renseigné

3 500 €

Sans lieu, XVIIIe siècle.

In-8 de 807 pp. chiffrées + (5) ff. blancs + (6) ff. d’index.

Plein veau marbré, dos lisse orné, pièce de titre de maroquin vert postérieure, tranches rouges. Reliure de l’époque.

Charnières frottées. De un à quatre trous de vers marginaux n'impactant pas le texte à partir de la page 627.

Important manuscrit de botanique, réunissant la description de près de 200 plantes de jardin utilisées en médecine, que l’on trouve "dans les boutiques" ou dans la nature, présentées dans l’ordre alphabétique des noms latins : de "endivia" à "xiris".

C’est également un intéressant traité sur l’histoire, la culture et l’utilisation des légumes, fruits, aromates (endive, laitue, lentilles, melon, menthe, mousse, cresson, basilic, panais...), céréales (orge, lin, maïs...), arbres ou arbrisseaux (noyer, genièvre, lilas, laurier, houblon, pommier, nicotine, chêne...), plantes fleuries (millepertuis, giroflier, lavande, lupin, myrte, nénuphar, rose...).

Chaque article décrit de nombreuses recettes gastronomiques et surtout les usages de ces plantes en médecine ou pharmacopée... : le long passage sur l’orge (pp. 11 à 34) donne des recettes de décoctions aux vertus diverses (avec l’eau d’orge, l’orge mondé, l’orgeat) mais aussi de la bière, et du sucre d’orge ; pour le genièvre, l’auteur recommande de suivre les Allemands dans leur utilisation des baies en cuisine et en remèdes, et décrit le vin, l’huile et le miel de genièvre ; il explique les bienfaits de la nicotine (pp. 281-290), et donne les proportions pour en préparer une tisane anti-asthmatique et un lavement anti-narcotique ; les vertus de la rose sont utilisées en potions purgatives ou en collyres (les formules sont détaillées, pp. 488-508).
Un article est consacré à la vigne en tant que l’un des meilleurs fortifiants, et au vin, l’eau de vie, l’esprit de vin, les liqueurs, le vinaigre, le tartre, la lie de vin (pp. 769-788).

Sans titre, le manuscrit commence à la lettre « e » (sans doute une première partie devait-elle précéder), et in fine, un index des plantes citées donne l’équivalence des noms latins en français ; il est inachevé, et les numéros de pages ne sont donnés qu’au début la liste.

Provenance : ex-libris Jacques et Hélène Bon.

Fiche technique

Titre
[Manuscrit] Plantes potagères.
Auteur
Non renseigné
Editeur
sans éditeur
Lieu
Sans lieu
Date
XVIIIe siècle