• New

De Arbore Scientia Boni et Mali, Ex Quo Adamus mortem comedit, & adhuc hodie cuncti homines mortem comedunt,...

6 000 €

De Arbore Scientia Boni et Mali, Ex Quo Adamus mortem comedit, & adhuc hodie cuncti homines mortem comedunt, (.) Augustino Eleutherio authore.

Mulhouse, Peter Schmidt (Pierre Fabre), 1561.

In-12 de (2) ff. blanc + 130 pp.+ (1) f.+ (1) f. blanc.

Plein veau raciné, dos lisse orné d'une pièce de titre de maroquin rouge sombre et d'une pièce de maroquin vert donnant la date de l'édition, frise d'encadrement à froid sur les plats, roulette dorée sur les coupes, tranches rouges. Reliure de la première moitié du XVIIIe siècle de très belle facture.

Édition originale latine. C'est l'un des livres les plus rares imprimés à Mulhouse, où l'imprimerie fut introduite au milieu du XVIe siècle.

L'humaniste Sébastien Franck, l'un des plus importants écrivains mystiques de son temps, naquit à la fin du XVe siècle à Donauwoerth en Bavière et mourut vers 1542 à Bâle. Penseur au carrefour de l'histoire intellectuelle du XVIe siècle, il fut un précurseur du rationalisme des Lumières, rejeta toute forme de dogmatisme et réclama la liberté de conscience (cf. James MacLean, «Entre la mystique et l'humanisme : Sébastien Franck et la pensée moderne» in Renaissance et Réforme, 1979). Sa pensée lui valut diverses condamnations (notamment l'expulsion de Nuremberg en 1531) et des persécutions constantes. Dans son traité intitulé De l'arbre de la science du bien et du mal, initialement publié en allemand, il déclame contre les connaissances et la science qui, pour lui, constituent un danger pour l'homme et sont à l'origine de la chute d'Adam.

Exemplaire bien complet du dernier feuillet portant le colophon et au verso la marque typographique de l'éditeur gravée sur bois. Le colophon indique Petrum Fabrum soit Pierre Fabre. François Ritter dans Histoire de l'imprimerie alsacienne aux XVe et XVIe siècles (Strasbourg, Le Roux, 1755) indique que Peter Schmidt ou Schmid est aussi Fabricius. Toujours Ritter, dans son catalogue des incunables et des livres du XVIe siècle, indique Peter Schmidt comme éditeur pour cette édition avec sa marque typographique au dernier feuilet. Le colophon indiquant : Mülhusii, Superioris Elsatiae, per Petrum Fabrum, 1561. La marque typographique de l'éditeur représente Terpsichore, qui d'une main tient un violon, de l'autre deux cœurs, avec la devise "ut in Velabro".Références bibliograhiques : Ritter, 884. Brunet II5, 960. L'exemplaire est non seulement d'une grande rareté, mais conservé dans une somptueuse reliure du XVIIIe siècle.

Data sheet

Title
Author
Editor
Location
Mulhouse
Date